Nathalia Byrro Gauthier

Candidate au doctorat en océanographie

Aquaculture et la reproduction des bivalves (techniques de conditionnement des géniteurs et d’induction de la ponte)

Université du Québec à Rimouski (UQAR)
Laboratoire de Zooplancton du Prof. Gesche Winkler et Laboratoire d’Ecophysiologie et d’Aquaculture des invertébrés (LEA) du Prof. Réjean Tremblay. Les deux laboratoires sont a l’ Institut de science de la mer à Rimouski (ISMER) a l’Université du Québec à Rimouski (UQAR)

Je suis candidate au doctorat en océanographie à l’Université du Québec au Rimouski (UQAR) au Canada. Je suis titulaire d’une bourse d’excellence accordée par l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) de l’UQAR. Je suis actuellement impliqué dans le projet AUDITIF, où ma thèse porte sur l’impact du bruit des navires dans la dynamique naturelle et le recrutement précoce de plusieurs espèces d’invertébrés à Saint-Pierre et Miquelon. Mon expérience de recherche durant mon bachelor en ingénierie des pêches était principalement axée sur l’élevage d’espèces d’eau douce telles que les poissons d’ornement et le développement d’un protocole d’enrichissement pour le zooplancton d’eau douce. Mon intérêt pour les invertébrés benthiques (principalement les bivalves) a débuté à la fin de ma licence. Mais c’est au cours de ma maîtrise en aquaculture que j’ai eu la chance de faire des recherches originales en développant un protocole pour maintenir et tester différents stimuli pour induire un stock de géniteurs de palourdes (Amarilladesma mactroides) à frayer en laboratoire. Cette espèce a été fortement affectée par les activités anthropiques, ce qui m’a ouvert les yeux pour mieux comprendre l’écologie des invertébrés marins et l’impact des activités anthropiques sur eux.